Vous êtes ici:  AccueilFormationStagesCourses ListAppel à candidatures: Stage de Formation du KAIPTC sur la Gestion des Elections (EMTC)

Cours

Call for Applications: Election Management Training Course
15 décembre 2016 - 28 février 2017

 

 
KAIPTC ELECTION MANAGEMENT TRAINING COURSE

 
Course Date: May 28- June 09, 2017

Introduction

As the push for democracy and good governance continue to make inroads into many countries in the developing world, so had the need for the organizing of credible and peaceful elections in most of these countries. Democratic elections are increasingly becoming the norm, a requirement and in many cases the preferred means of facilitating representation and participation in the political process and governance.  Here in West Africa, the democratic prospects though uncertain at times, still looks promising. For example the fact that countries such as Liberia, and Cote d'Ivoire have managed to emerge from years of violent conflict and evolved into fledgling democracies give reason for cautious optimism. Questions though remain as to the role of elections in furthering the democratic gains. Given the sometimes tenuous and contested outcomes of elections there remain the nagging and sometimes justifiable concerns about whether or not elections could 'backfire' and trigger violence or that they can actually help to navigate the seemingly 'uncertain' political terrain and help to consolidate democracy in the region. .However the trend in the region seems to support the fact that elections are becoming the yardstick for changing governments

Underlying the rules governing the organization and conduct of democratic elections is the critical question of citizen participation and their role in ensuring that the process is both peaceful and effective in delivering the desired outcomes. Traditionally responsibility for the successful management of elections has rested with the Electoral Management Bodies (EMBs) because of the centrality of their role as election administrators and the implications for professionalism in running elections. As a result, efforts at enhancing the efficiency of the organization and conduct of elections have tended to target the EMBs for capacity building. This approach largely ignores the crucial issue of citizen participation and thus overlooks their role as electoral stakeholders in managing elections. The KAIPTC Election Management training course is conceived as a contribution towards filling this training gap.

KAIPTC Election Management Training Course (EMTC)

The EMTC is a more recent addition to the training courses (the first issue was held in 2012). The course offers an innovative approach to how building capacity for the promotion of democracy and the conduct of effective elections is conceptualized. It offers a departure from the conventional notion of EMBs as the primary facilitators of successful elections. It takes the view that for elections, the foundation for democracy, to be successfully institutionalized, training must target all the identifiable stakeholders within the 'electoral population'.

This approach is premised on the idea that as a process, elections are both technical and socio-political. It is therefore important that any training program aimed at enhancing capacity for effectively managing the process should target not just the EMBs. It must of necessity include all other actors with a role and stakes in the process. This will help foster citizen engagement and participation in ensuring that the process is both credible and peaceful. Such training will contribute to exposing citizens to the critical issues that underpin elections and their implications for the effectiveness and credibility of the process. The course is therefore specifically designed for the benefit of the broad range of civil society actors, electoral security personnel, government organs, political parties, election observer groups, regional economic communities and national/international NGOs as well as the traditional EMBs.

Course Goal and Objectives

The primary goal is to provide a comprehensive election management course within the framework of peace and security from an African perspective. The objective of the training is to enhance the capacities of electoral stakeholders in managing the electoral process with a view to promoting peaceful democratic elections and transitions on the continent and elsewhere. The overall purpose will be to help participants increase their knowledge and understanding of such critical issues as the legal framework for elections, electoral systems and processes as well as electoral operations.

Course Content

In order to help enhance participants' knowledge and skills in the application of best practices in election management, the training will span the broad categories of Knowledge, Skills and Attitudes. Specific areas to be covered include among others:

Knowledge
1.    Standards and Principles of Election Administration
2.    The Legal Framework of Elections
3.    Electoral Systems
4.    Electoral Processes
5.    Electoral Operations
6.    Gender, Women and Elections
7.    Elections, Conflict and Security

Skills
8.    Election Monitoring and Evaluation
9.    Election Observation
10.    Election Dispute Resolution

Attitude
11.    Electoral Integrity
12.    Stakeholder Management

Target Group

As noted above, the course is designed not just for the benefit of the EMBs, but for all the diverse stakeholders with high stakes in the electoral process. These include:
1.    Civil Society Actors – networks/national & international NGOs/media/youth groups/women's groups/religious groups/traditional institutions
2.    Electoral Security Personnel
3.    Government Organs – relevant government institutions/ministries/departments and agencies
4.    Political Parties
5.    Election Observation groups
6.    Regional Economic Communities – personnel from the electoral assistance units
7.    Election Management Bodies – training and operations departments.

Expected Outcome

As part of the civilian component of peace support operations, this course could serve to further enhance the contribution of civilians to peace operations in the West African region and beyond. The uniqueness of the course derives from its ability to mainstream the issues of conflict into the modules by clearly articulating the interface between the electoral cycle/process and conflict prevention or escalation. The course will thus contribute to providing participants with the tools/skills necessary for identifying and preventing election related violence.

Teaching Methodology

Facilitation will be interactive, using the collaborative problem-based learning approach.  It will employ adult learning methods such as small group work/discussions, exercises, brainstorming, mini-lectures, panel discussions, case studies, research, and simulations.

Course Fee

Each participant shall be required to pay a course fee of $1000 USD (one thousand dollars) as well as take care of his or her travel expenses. They must also show proof of medical and travel insurance cover for the duration of training in Ghana. The KAIPTC shall be responsible for participants' accommodation and feeding for the duration of the programme.

Apply: http://lms.kaiptc.org/moodle/course/view.php?id=5

The submission deadline date for the completion of the application form is 28 February 2017
 

Appel à candidatures: Stage de Formation du KAIPTC sur la Gestion des Elections (EMTC)
15 décembre 2016 - 28 février 2017



16  décembre 2016 - 28 février 2017

Date du stage: du 28 May 09 juin 2017    


Introduction

Au moment où les efforts pour l’instauration de la démocratie et de la bonne gouvernance continuent d’enregistrer des avancées dans nombre de pays en développement, la nécessité d’organiser des élections crédibles et pacifiques dans la plupart de ces pays n’en demeure pas moindre. Les élections démocratiques deviennent de plus en plus la norme, une exigence, et dans de nombreux cas, le moyen privilégié de faciliter la représentation et la participation au processus toujours prometteuses. A titre illustratif, le fait que des pays comme le Libéria, la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire aient réussi à sortir d’années de conflits violents et à se transformer en jeunes démocraties donne matière à un optimisme prudent. Toutefois, des questions subsistent quant au rôle des élections dans la consolidation des acquis démocratiques. Les résultats des élections parfois préjudiciables et contestés suscitent des préoccupations lancinantes et parfois légitimes concernant les retombées des élections: seront-elles contre-productives, déclencheront-elles la violence, ou peuvent-elles réellement aider à avancer sur le terrain politique apparemment "incertain" et contribuer à consolider la démocratie dans la région?

Ceci sous-tend que les règles régissant l’organisation et le déroulement des élections démocratiques reposent sur la question cruciale de la participation des citoyens et le rôle qu’ils doivent jouer afin d’assurer que le processus électoral soit à la fois pacifique et efficace et sanctionné par la proclamation des résultats escomptés. Habituellement, la gestion réussie des élections est confiée aux Organismes de gestion des élections (OGE) à cause du rôle prépondérant qu’ils doivent jouer en qualité d’administrateurs des élections et du professionnalisme dont ils doivent faire preuve dans la gestion des élections. Ainsi, les OGE sont généralement la cible des efforts visant à améliorer l’efficacité de l’organisation et du déroulement des élections afin que leurs capacités soient renforcées. Cette approche ignore complètement la question cruciale de la participation des citoyens et oublie le rôle qu’ils doivent jouer en tant qu’acteurs de la gestion des élections. Le stage de formation sur la gestion des élections, organisé par le KAIPTC, est conçu pour aider à combler ce déficit de formation.

Stage de Formation du KAIPTC sur la Gestion des Elections (EMTC)

Ce n’est que tout récemment que le Stage EMTC a été ajouté dans la liste des formations du KAIPTC (la première édition a eu lieu en 2012). Ce stage offre une approche innovante sur la façon dont le renforcement des capacités visant à la promotion de la démocratie et à la conduite des élections efficaces est conceptualisé. Il marque l’abandon de la notion conventionnelle selon laquelle les OGE sont les principaux facilitateurs du succès des élections. Il estime que pour que les élections, fondement de la démocratie, soient institutionnalisées avec succès, la formation doit cibler tous les acteurs identifiables au sein de la ‘population électorale’.

Cette approche repose sur l’idée selon laquelle, en tant que processus, les élections sont à la fois techniques et sociopolitiques. Il est donc important que n’importe quel programme de formation visant à renforcer la capacité de gérer efficacement le processus ne cible pas seulement les OGE. Il doit nécessairement inclure tous les autres acteurs qui doivent avoir un rôle et tenir des responsabilités dans le processus. Cela permettra d’encourager l’engagement et la participation des citoyens afin que le processus soit à la fois crédible et pacifique. Une telle formation contribuera à exposer les citoyens aux questions critiques qui sont au cœur des élections ainsi que leurs incidences sur l’efficacité et la crédibilité du processus. Le stage est donc spécifiquement conçu au profit d’un large éventail d’acteurs de la société civile, de personnel de sécurité électorale, d’organes de gouvernement, de partis politiques, d’observateurs électoraux, de communautés économiques régionales, d’ONG nationales/internationales, ainsi que d’OGE traditionnels.

But et objectifs du stage

Le principal objectif du stage est de fournir une formation globale sur la gestion du processus électoral dans le contexte de la paix et de la sécurité et ceci avec une perspective africaine. L’objectif de la formation est de renforcer les capacités des acteurs électoraux dans la gestion du processus électoral en vue de promouvoir des élections démocratiques et des transitions pacifiques sur le continent et ailleurs. L’objectif général sera d’aider les stagiaires à améliorer leurs connaissances et leur compréhension de ces questions cruciales telles que le cadre juridique des élections, les processus et les systèmes électoraux ainsi que les opérations électorales.

Contenu du stage

Afin d’améliorer les connaissances et les compétences liées à l’application des meilleures pratiques en matière de gestion des élections, la formation se concentrera sur les grandes catégories de connaissances, de compétences et d’attitudes. Les domaines spécifiques devant être couverts comprennent entre autres:


Connaissance

1.    Normes et principes de la Conduite des Elections
2.    Cadre juridique des élections
3.    Systèmes électoraux
4.    Processus électoraux
5.    Opérations électorales
6.    Genre, femmes et élections
7.    Élections, conflit et sécurité

Compétences

8.    Suivi et évaluation des élections
9.    Observation des élections
10.    Résolution des litiges électoraux

Attitude

11.    Intégrité électorale
12.    Gestion des parties prenantes

Groupe cible

Comme il a été indiqué ci-dessus, la formation est conçue non seulement à l’intention des OGE, mais pour toutes les différentes parties prenantes qui ont un rôle important à jouer dans le processus électoral. Il s’agit des:

1.    Acteurs de la société civile – les réseaux/les ONG nationales & internationales/les médias/ les groupes de jeunes /les Associations des femmes, les groupes religieux, les institutions traditionnelles.
2.    Personnels de sécurité électorale
3.    Organes du gouvernement – les institutions gouvernementales compétentes/ministères et organismes
4.    Partis politiques
5.    Groupes d’Observation des élections
6.    Communautés économiques régionales – le personnel des unités de l’assistance électorale
7.    Organes de gestion des élections – la section formation et les agents d’opérations.

Résultat attendu

Dans le cadre des efforts visant à renforcer les capacités de la composante civile des opérations de soutien à la paix, ce stage pourrait permettre de renforcer la contribution des civils aux opérations de maintien de la paix en Afrique de l’Ouest et au-delà. La spécificité de la formation découle de sa capacité à intégrer les questions de conflit dans les modules en articulant clairement la différence entre le cycle/processus électoral et la prévention ou l’escalade des conflits. Ce stage de formation permettra de doter les stagiaires d’instruments ou de compétences nécessaires pour identifier et prévenir les violences liées aux élections.

Méthodologie d’enseignement


L’animation sera interactive et reposera sur l’approche d’enseignement dite Apprentissage collaboratif par résolution de problèmes. Des méthodes d’apprentissage pour adultes tels que le travail/discussions en petits groupes, les exercices, le brainstorming, les exposés, les tables rondes, les études de cas, la recherche et les simulations seront utilisées.

Frais de participation

Les frais de participation sont fixés à 1.000 (mille) dollars américains. Les stagiaires prendront en charge leurs frais de voyage. Ils doivent également présenter une attestation d’assurance couvrant les frais médicaux et de voyage pour toute la durée de formation au Ghana. Le KAIPTC prendra en charge l’hébergement et l’alimentation des stagiaires pendant toute la durée du programme.

Liens pour accéder au formulaire de demande

http://lms.kaiptc.org/moodle/course/view.php?id=5


Les personnes intéressées devront soumettre leur demande au plus tard le 28 février 2017.